Initiative Logo

LE PROJET BCA

LE PROJET BCA : BUREAU DE LA CIRCONSCRIPTION AFRICAINE

La part des pays d’Afrique de l’Ouest et du centre représente 13,9% de l’ensemble du portefeuille du Fonds mondial, mais on note une difficulté à dépister les personnes infectées, à les mettre sous traitement et à les garder dans le soin.

Contenu du bloc

Pour le VIH, seuls 25% des patients éligibles sont pris en charge, celle des enfants séropositifs est la plus faible au monde (21%) et le taux de mortalité dû à cette maladie continue à augmenter. Le paludisme frappe de manière disproportionnée l’Afrique de l’Ouest, qui représente la moitié de la charge de morbidité mondiale. La détection des cas de tuberculose est sous-optimale. Les positionnements des circonscriptions africaines au cours des dernières années ont montré leur difficulté à analyser les enjeux, à se placer dans la continuité des engagements antérieurs, et le peu de représentativité du fait de l’absence de participation de la plupart des délégations dans la définition des positions officielles défendues au conseil d’administration du Fonds mondial.

 

Objectif

Accompagner la circonscription africaine au Conseil d’Administration du Fonds mondial dans une structuration de sa communication, la production de savoir et la définition de positionnement sur les grands dossiers du Fonds mondial.

Porteur de projet

Bureau de la Circonscription Africaine, basé en Ethiopie

Partenaires

AIDSPAN – Observatoire indépendant du Fonds mondial

Résultats et enjeux

Pour répondre à cet objectif, le projet pilote porte sur :

  • La formation et préparation des délégations d’Afrique de l’Ouest et du centre aux comités et aux Conseil d’Administration du Fonds mondial ;
  • L’appui et le renforcement du bureau d’Addis Abeba, en particulier l’articulation avec les délégations francophones ;
  • La production de savoir et de réflexion sur les sujets prioritaires pour la zone d’Afrique de l’Ouest et du centre :
    • Recherche sur la politique de pérennité, co-financement de la transition ;
    • Recherche sur les goulots d’étranglement dans la mise en œuvre des subventions du Fonds mondial en Afrique francophone : défis et meilleures solutions ;
    • Recherche sur l’application de la politique COE et ses conséquences pour la mise en œuvre des subventions ;