Accueil › Portefeuille d’activités

Portefeuille d’activités

RECHERCHE MULTI-CRITÈRES

Par pays Par région Par thème Par canal d'intervention Par référence
<< Retourner au planisphère

RECHERCHE GÉOGRAPHIQUE

point
point point point point
point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point point
point point point point point
Mission : 12INI210
Intitulé : Projet PALEVALUT - Evaluation opérationnelle de la lutte intégrée contre le paludisme

Type : Projet canal 2

Pays : Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Madagascar, Niger

Bénéficiaire : Institut Pasteur de Madagascar

Date d’approbation en Comité* :

* Si la demande a fait l’objet de plusieurs présentations, la date indiquée est la dernière date de validation du Comité.

Contexte

Au cours de la dernière décennie, les pays où le paludisme est endémique ont généralement mis en place des stratégies ambitieuses visant à contrôler, voire parfois à éliminer le paludisme de leur territoire. Pour mettre en œuvre ces stratégies, ces pays ont souvent bénéficié d’un soutien consistant du Fonds mondial. En effet, les financements internationaux débloqués pour lutter contre le paludisme n’ont cessé d’augmenter pour culminer à US $2 milliards en 2011. Ce soutien des financements internationaux a permis aux pays endémiques de faire régresser le poids du paludisme dans des proportions rarement atteintes jusque-là. Entre 2000 et 2010, des réductions de plus de 50 % des cas de paludisme signalés ont été enregistrées dans 43 des 99 pays touchés par la transmission, alors que 8 autres pays ont affiché des tendances à la baisse de 25 à 50%. Cependant, il apparaît que l’impact des interventions déployées a souvent été apprécié sur des bases fragiles sans vérification formelle de leurs efficacités respectives ni analyse des déterminants de leurs lacunes et limitations.  Les stratégies de lutte contre le paludisme mises en œuvre doivent donc être évaluées, et ceci de manière plus pertinente et scientifique, pour dégager, dans chaque pays, les priorités et les moyens à mettre en œuvre pour les prochaines années, adaptées aux changements épidémiologiques souvent constatés, au contexte économique et sanitaire de chacun des pays et conformément aux recommandations de l'OMS et du Plan Mondial de Lutte contre le Paludisme. Il s’agit de renforcer la performance des programmes et l'efficacité des interventions conformément à la stratégie 2012-2016 du Fonds mondial d’investir pour maximiser l'impact.

Objectifs de la mission

Améliorer les programmes nationaux de lutte contre le paludisme en évaluant l’efficacité des interventions et en identifiant ses déterminants.

Objectifs spécifiques:
1) Sélection et mise au point de méthodes et d’indicateurs :
a. d’évaluation de l’efficacité post-déploiement et de l’efficience (rapport général coût-efficacité) des mesures de lutte antipaludique financées par le FM (efficacité sur la transmission du paludisme, les infections plasmodiales, la morbidité et la mortalité palustre ; i.e. exprimée en nombre de cas évités par chaque intervention et en coût de chacun de ces cas évités)
b. d’identification et d’évaluation des facteurs interférant avec l’efficacité de ces mesures (représentations et pratiques sociales, accessibilité, acceptabilité, durabilité, résistances des vecteurs et des parasites)
2) Evaluation et validation de ces méthodes/indicateurs dans des contextes géographiques, environnementaux, économiques, sanitaires, socio-culturels, entomologiques et épidémiologiques différents (5 pays).
3) Diffusion de ces méthodes sous la forme de recommandations et de protocoles, procédures et modes opératoires.
4) Evaluation de l’efficacité et de l’efficience post-déploiement des mesures de lutte antipaludique et identification des facteurs interférant avec l’efficacité de ces mesures (cf. supra) dans 5 pays d’Afrique et de l’Océan Indien.
5) Fédération et renforcement des capacités locales en recherche opérationnelle pour l’évaluation d’impact des interventions, l’identification et la mesure des facteurs interférant avec leur efficacité.

Activités

Activité 1 : Sélection des méthodes et élaboration des éléments de la « boite à outils »

Activité 2 : Mise au point, évaluation et comparaison des méthodes

Activité 3 : Transfert et validation des méthodes

Activité 4 : Finalisation et diffusion d’un guide méthodologique comprenant les procédures, les protocoles et les modes opératoires relatifs aux méthodes sélectionnées, évaluées et validées.

Activité 5 : Coordination et transfert d’expérience.

Résultats attendus

Résultat attendu du WP1 :
R1 - Les méthodologies existantes d'évaluation ont été analysées, sélectionnées et sont utilisables pour la réalisation des études.

 

Résultats attendus du WP2 :
R2.1 : une analyse des avantages et inconvénients de chacune des méthodes sélectionnées au WP1 reposant sur les observations faites au cours de leur mise en oeuvre a été conduite.
R2.2 : une description précise des protocoles, procédures et modes opératoires des méthodes qui avaient été sélectionnées au WP1 et qui auront été améliorées selon les enseignements tirés de leur mise en oeuvre au WP2 a été réalisée.
R2.3 : les résultats de l’évaluation de l’efficacité des mesures de lutte antipaludique et une analyse des facteurs interférant avec leur efficacité dans deux pays, le Bénin et Madagascar sont disponibles.

 

Résultats attendus du WP3 :
R3.1 : une évaluation de la «transférabilité» dans des contextes très différents des méthodes standardisées mises au point au WP2 a été conduite.
R3.2 : une description précise des protocoles, procédures et modes opératoires des méthodes et des difficultés, avantages et inconvénients de leur mise en oeuvre selon les contextes a été réalisée.
R3.3 : les résultats de l’évaluation de l’efficacité des mesures de lutte antipaludique et une analyse des facteurs interférant avec leur efficacité dans trois autres pays endémique en Afrique (la Côte d’Ivoire, le Niger et le Cameroun) sont disponibles.

 

Résultat attendu du WP4 :
R4 - Un guide de recommandations méthodologiques (pouvant être utilisé par FEI ou tout autre organisme (FM, UNICEF, Banque Mondiale, PNLP, ONG) souhaitant faire réaliser une évaluation de l’efficacité des mesures de lutte antipaludique (actuelles et futures)) et une analyse des facteurs interférant avec leur efficacité a été réalisée.

 

Résultat attendu du WP5 :
R5 – Les réunions du comité de pilotage ont été tenues en temps voulu, les comptes rendus de ces réunions ont été diffusés, les rapports d’activité semestriels sont accessibles en ligne, les activités de transfert ont été effectuées et leur compte rendu est accessible en ligne, le personnel chargé de la lutte a été sollicité pour participer aux travaux à chacune des étapes du projet.

Expertise

Mise en œuvre

Période de 36 mois à compter du 20 mai 2013

Budget

Poste de dépense Budget maximum approuvé Budget réalisé
TOTAL 1 492 775,00 € - €

* Le montant de l’expertise est calculé sur la base d’un taux journalier de 800€ (destiné aux organisations de mise en œuvre répondant aux appels à candidature – non aux experts individuels – et incluant leurs frais de gestion et coûts indirects), et d’une TVA à 19,6%.Ce taux n’est pas appliqué lorsqu’une organisation est fléchée par le bénéficiaire – celle-ci doit alors fournir une proposition financière.

** Uniquement dans le cas d’une organisation fléchée par le Bénéficiaire et facturant ses coûts d’expertise au coût réel et selon les taux habituellement supportés par la structure.

Documents

Consulter / Télécharger