Initiative Logo

COORDONNER LA DEMANDE DE FINANCEMENT EN TEMPS DE CRISE : L'EXEMPLE DE L'APPUI DE L'ONUSIDA AU CAMEROUN

Date de publication
ven 26/02/2021 - 13:00
Les visages de L'Initiative

Dans le cadre du nouveau cycle de financement du Fonds mondial pour les trois prochaines années, le Cameroun a bénéficié d’une subvention globale de près de 250 millions d’euros pour les trois maladies. Le ministre de la Santé Publique a confié à l’Onusida la mission de coordonner l’élaboration des demandes de financement pour le VIH, la tuberculose et le paludisme. Monsieur Thomas Tchetmi, en charge de la coordination du processus d’élaboration des demandes de subventions du Cameroun revient pour L’Initiative sur cette demande.

Zone centrale
Titre du bloc
Quel rôle a joué l’Onusida dans la coordination de l’assistance technique sur la Demande de financement du Cameroun, dans un contexte bouleversé par la pandémie de la Covid-19 ?
Contenu du bloc

 

La mission de l’Onusida a été guidée par une feuille de route pour l’ensemble du processus jusqu’à la signature des subventions. Afin de veiller à une bonne répartition des tâches, avec un mécanisme efficace de reportage au groupe de coordination, trois sous-groupe - VIH, tuberculose, paludisme - ont été mis en place, sous le leadership respectif des différents secrétaires permanents des programmes.

Dans sa mission de coordination, l’Onusida a supervisé la sélection des expert.e.s susceptibles de mener à bien la demande de financement. Nous avons mené des concertations avec l’ensemble des partenaires pourvoyeurs de l’Assistance Technique (AT). La liste finale des consultants a été soumise à la validation du CCM, permettant ainsi de mobiliser les experts selon les mécanismes propres à chaque partenaire.

Les restrictions liées à la crise sanitaire de la Covid-19 ont eu des conséquences sur le processus d’élaboration de la demande de financement. Il n’était plus possible d’assurer la présence physique des experts internationaux et du Fonds mondial au Cameroun et de mener les ateliers de rédaction, de relecture et de validation. L’expertise et le leadership de l’Onusida ont été déterminants pour développer rapidement les nouvelles stratégies, adapter la feuille de route et faire face à la pandémie de la Covid-19. Une approche virtuelle a été mise en place avec les réunions régulières du Comité de pilotage, de l’équipe de coordination, des sous-groupes de travail avant la participation à distance des experts internationaux retenus à l’extérieur du pays. Nous avons mis en place un mécanisme de concertation permanente avec le Secretariat du Fonds mondial (Equipe Pays) pour faire le point et recevoir les orientations nécessaires sur l’ensemble des demandes. Ces réunions de coordination étaient ouvertes aux consultants (nationaux et internationaux), membre de l’équipe de rédaction, partenaires nationaux et internationaux, agences pourvoyeuses de l’assistance technique, société civile, membres du CCM etc.

 

Malgré la crise sanitaire, tous les acteurs se sont mobilisés pour la bonne réussite de cette demande. La Société civile a coordonné le dialogue pays. Les demandes de financement ont été transmises aux partenaires de la société civile, de la coopération bilatérale et multilatérale, de l’administration publique, et du secteur privé. Les leaders de chaque secteur avaient pour mission de recueillir et consolider les inputs des membres pour les transmettre à la coordination. Cette approche participative a permis de prendre en considération les points de vue de toutes les parties prenantes dans le processus.

Zone centrale
Titre du bloc
Quelle a été selon vous la plus-value de L’Initiative dans le processus ?
Contenu du bloc

 

« La force de L’Initiative réside dans son agilité et sa capacité à agir rapidement. »

Face à la Covid-19, L’Initiative a su s’adapter rapidement et proposer des facilités d’appuis pour assurer la continuité des missions d’assistance technique liées au cycle de financement du Fonds mondial. Cette qualité a été appuyée par la disponibilité des chargé.e.s de projets, qui ont permis quand cela était nécessaire de débloquer et répondre à certains goulots d’étranglement qui pouvaient entraver la demande de financement.

A titre d’exemple, pour assurer certaines phases du processus de la demande, retardées par la Covid-19, L’Initiative a su, en lien avec l’Onusida, travailler avec les expert.e.s pour prolonger la mission d’assistance technique et assurer dans les meilleures conditions, la réalisation de phases cruciales à la demande : revue des Plans stratégiques, élaboration du nouveau Plan stratégique, élaboration des demandes de financement, etc.

Zone centrale
Titre du bloc
Quelles leçons retenir de l’impact de la Covid-19 sur l’élaboration des demandes de financements ?
Contenu du bloc

 

La Covid-19 a eu un impact très fort sur l’exécution de la feuille de route du CCM. La pandémie n’a pas favorisé les réunions en présentiel, souvent bénéfiques pour les échanges interpersonnels avec les acteurs du système de santé et même avec les consultants internationaux. Ceci a mis en lumière les limites de l’assistance technique à distance et la nécessité de mobiliser davantage l’assistance technique d’experts locaux.

Toutefois, la pandémie a aussi démontré qu’il était possible de mener la coordination et le processus de rédaction de la demande de financement sans forcément investir dans des ateliers très couteux. Les réunions virtuelles ont été un modèle de coordination réussie qu’il conviendrait aux acteurs d’adopter pour économiser les ressources liées à l’organisation des séminaires, visites de supervisions, etc.

 

Titre du bloc
Selon-vous, comment améliorer encore la coordination entre les pourvoyeurs d’Assistance technique ?
Contenu du bloc

 

Au Cameroun, le CCM est engagé dans un processus de réforme qu’il serait pertinent d’accompagner. Le suivi stratégique, qui est l’un des quatre principaux domaines de responsabilité des CCM, comprend des aspects essentiels liés aux finances, aux programmes et à la gestion du portefeuille de subventions. Ces éléments contribuent au renforcement du système de santé du pays. Le CCM dispose d’un Comité de Suivi Stratégique très efficace présidé depuis 7 ans par l’Onusida. Il est essentiel d’appuyer ce volet afin de s’assurer que les subventions sont employées conformément aux plans et aux objectifs prévus. Il faudrait renforcer et soutenir l’Onusida dans son rôle de coordination entre les pourvoyeurs d’Assistance Technique (AT) afin d’éviter les duplications.

Zone centrale
Titre du bloc
Quel rôle pourrait jouer L’Initiative dans ce processus ?
Contenu du bloc

 

Les besoins en assistance technique sont bien pris en compte dans les demandes de financements. Cependant, il faudrait élaborer sous le leadership du CCM, un plan consolidé de l’assistance technique pour la mise en œuvre globale du programme.

L’Initiative peut jouer un rôle clé pour appuyer la réforme des CCM

Il s’agit de soutenir le suivi stratégique afin de s’assurer que les ressources bénéficient effectivement aux patients. Un dialogue pourrait également être mené avec le Fonds mondial dans le but de réviser certaines procédures pour mieux apprécier l’impact des subventions. Les pays consacrent beaucoup de temps au processus de développement des nouvelles subventions, alors que celles du cycle précédent sont encore mises en œuvre par les récipiendaires principaux. Un cycle de financement de 5 ans au lieu de 3, laisserait suffisamment de temps pour apprécier l’impact des programmes.

x

Recevez "La nouvelle Initiative"

Inscrivez-vous à notre newsletter "La nouvelle Initiative". En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez qu’Expertise France vous communique son actualité. Nous traiterons votre adresse e-mail conformément à notre politique de gestion de données personnelles. Nous vous invitons à la consulter afin de connaitre vos droits.