Initiative Logo

Impliquer les communautés et la société civile dans la riposte aux pandémies

Date de publication
Thu, 07/01/2021 - 10:00
Les visages de L'Initiative

Gavin Reid et Annabelle Metzner, responsables de l’initiative stratégique pour les questions liées aux communautés, aux droits et au genre (CRG SI) au Fonds mondial, expliquent pourquoi il est capital d’impliquer les communautés dans la riposte aux pandémies.

L’initiative stratégique sur les questions liées aux communautés, aux droits et au genre (Community, Rights and Gender Strategic Initiative) du Fonds mondial vise à garantir que les ripostes et les programmes nationaux contre le VIH, la tuberculose et le paludisme soient axés sur les communautés, fondés sur les droits humains et une approche transformative en matière de genre. Explications avec Gavin Reid (Lead Community Engagement) et Annabelle Metzner (Program Officer Community Engagement) du Fonds mondial.

Zone centrale
Titre du bloc
Quel est le rôle de l’initiative stratégique Community, Rights and Gender (CRG) au sein du Fonds mondial ?
Contenu du bloc

 

Annabelle Metzner. La CRG SI soutient l’engagement des populations clés et vulnérables dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme sur l’ensemble du cycle de subvention. Ces populations clés et vulnérables sont les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les travailleurs du sexe, les usagers de drogues, les personnes vivant avec le VIH, les personnes transgenres, les personnes en prison et en détention, les migrants, et les adolescentes et jeunes femmes. Socialement marginalisées, ces populations sont parfois criminalisées et souvent confrontées à des violations de leurs droits humains qui accroissent leur vulnérabilité. Ce sont elles qui sont les plus touchées par les trois maladies.

Gavin Reid. Le leadership des communautés et leur participation à la gouvernance, à la mise en œuvre et à la supervision des programmes soutenus par le Fonds mondial sont essentiels pour obtenir un impact durable contre les trois maladies. Les inclure dans les programmes permet de proposer une réponse plus en phase avec leurs besoins et prenant en compte les droits humains ainsi que le genre et l’âge des populations. Pour ce faire, la CRG SI dispose de trois outils complémentaires : l’assistance technique par et pour les communautés, le soutien aux réseaux et organisations de populations clés et vulnérables, et six plateformes régionales.

Zone centrale
Titre du bloc
Quel est précisément le rôle de ces plateformes régionales ?
Contenu du bloc

 

G. R. Ces plateformes régionales renforcent la connaissance qu’ont les communautés des procédures du Fonds mondial. Elles couvrent les pays éligibles aux subventions du Fonds mondial dans six régions : APCASO pour la région Asie-Pacifique, ITPC-MENA au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, EANNASO pour l’Afrique anglophone, le RAME pour l’Afrique francophone, EHRA pour l’Europe de l’Est et l’Asie centrale, et Via Libre pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Elles permettent également un meilleur accès à l’assistance technique, y compris à celle assurée par L’Initiative. Leur activité va encore se renforcer d’ici fin 2023 avec la production de nouveaux outils comme des bulletins d’information, des webinaires et des études ou ateliers régionaux. Elles collaborent également avec L’Initiative : en mai 2021, un webinaire a été organisé conjointement par ITPC-MENA et L’Initiative pour présenter les différentes modalités d’assistance technique à la société civile et aux représentants des communautés de la région.

Zone centrale

Le dispositif de riposte à la Covid-19 (COVID-19 Response Mechanism ou C19RM) aide les pays à atténuer les impacts de la pandémie sur les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.

Titre du bloc
Comment l’initiative CRG a-t-elle soutenu l’engagement de la société civile et des communautés dans ce processus ?
Contenu du bloc

 

A. M. Une enquête interne du Fonds mondial réalisée sur le premier volet du C19RM a révélé que 24 % des représentants de la société civile au sein des instances de coordination nationale (CCM) n’ont pas obtenu les informations relatives à ce processus en temps et en heure pour déposer des demandes. Par ailleurs, 51 % ont déclaré que leurs priorités n’avaient pas été prises en compte dans ces subventions. Le Fond mondial a donc travaillé pour inclure la société civile et les communautés de manière plus significative lors du lancement du deuxième volet du C19RM en avril 2021. Pour cela, il s’est appuyé sur l’infrastructure et les partenaires de notre initiative stratégique, c’est-à-dire 26 prestataires d’assistance technique et 13 réseaux de populations clés et vulnérables en plus des six plateformes régionales évoquées.

G. R. Différentes ressources ont ainsi rapidement été produites en plusieurs langues par nos partenaires. En mai et juin 2021, une assistance technique de court terme a également été mise à disposition de la société civile et des communautés pour évaluer rapidement leurs besoins ou organiser des consultations communautaires afin de pouvoir influer sur les demandes déposées par les CCM. En outre, les réseaux de populations clés et les six plateformes régionales ont fourni un soutien stratégique au niveau national pour aider les communautés à identifier leurs priorités dans le cadre des demandes de financement C19RM.

Zone centrale
Titre du bloc
Quelle est la nature de la collaboration de CRG avec L’Initiative ?
Contenu du bloc

 

G. R. L’Initiative est un membre actif du mécanisme de coordination de la CRG SI tout comme la GIZ BACKUP Santé, l’Onusida, Stop TB Partnership, Roll Back Malaria, l’OMS, la délégation des communautés auprès du Conseil d’administration du Fonds mondial et les différentes parties prenantes du Secrétariat du Fonds mondial. Elle est un partenaire fondamental de notre activité, notamment pour fournir une assistance technique à la société civile et aux communautés.

A. M. J’ajoute que depuis janvier 2021, L’Initiative contribue au suivi mensuel de l’assistance technique fournie à la société civile et aux organisations communautaires par les partenaires mentionnés, suivi qui a été mis en place pour identifier au mieux les lacunes et coordonner la demande. Cela a permis à ce jour de coordonner le suivi et compiler des informations sur 150 missions d’assistance technique mises en œuvre par 30 prestataires.