La mise en place du dépistage communautaire à Madagascar

Date de publication
Thu, 05/27/2021 - 10:00
Catégorie

À Madagascar, l’épidémie de VIH/sida est considérée comme «concentrée» au sein des populations les plus exposées, appelées « populations clés » : hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, consommateurs de drogues injectables, professionnel.les du sexe. Atteindre ces personnes souvent éloignées des soins du fait de la stigmatisation ou du manque de moyens, est donc déterminant pour atteindre les cibles de 90-90-90 fixés par l’ONUSIDA.

Pour en savoir plus sur la prise en charge du VIH à Madagascar, retrouvez l’émission Priorité Santé de RFI réalisée en mai 2018 :

Zone centrale

Dans ce contexte, le Secrétariat Exécutif du Comité national de lutte contre le sida (SE CNLS) a sollicité L’Initiative pour réviser le protocole de prise en charge du VIH au niveau national. 7 experts se sont rendus en mars 2018 sur le terrain pour actualiser les normes et les procédures de dépistage, mettre à jour les protocoles de prise en charge globale des personnes vivant avec le VIH et élargir l’accès à l’examen de charge virale.

 

Titre du bloc
RETOUR SUR UNE EXPERIENCE DE COOPERATION SUD-SUD
Contenu du bloc

L’un des volets de cette mission portait sur la mise en place du dépistage démédicalisé dans la Grande Île. Au départ, les autorités malgaches étaient plutôt réticentes à la mise en place d’un tel dispositif. C’est grâce à une « stratégie d’alliance » entre les expert.e.s déployé.e.s par L’Initiative, les acteurs communautaires et institutionnels que le dépistage communautaire a pu voir le jour. Désormais, il est intégré à la politique nationale et décliné dans la subvention VIH du Fonds mondial pour les trois prochaines années.

Revenons sur la genèse de cette aventure et les défis rencontrés en croisant les points de vue de trois partenaires qui ont joué un rôle clé dans ce processus.

Zone centrale
Photo de Shameema Boyroo. Crédit : L'express Maurice

ADOPTER L'APPROCHE COMMUNAUTAIRE ET FORMER LES PAIRS

Shameema Boyroo, pair-éducatrice, membre fondatrice et responsable du département légal de l’association Parapli Rouz, et représentante des travailleuses du sexe au CCM de la République de Maurice, revient pour L’Initiative sur sa participation à Madagascar en 2018 à l’atelier de formation des TROdeurs – les personnes qui effectuent les tests de dépistage rapide du VIH.

Zone centrale
AVANCER AVEC LES COMMUNAUTES

SANS LES COMMUNAUTÉS, ON NE PEUT PAS AVANCER

Mélissa Antoine milite depuis des années dans la lutte contre le VIH/sida à Maurice. Salariée de PILS depuis 2013, elle est devenue coordinatrice de la plateforme Océan Indien de Coalition PLUS (PFOI) fin 2015. Elle a suivi la genèse de la phase pilote de dépistage communautaire à Madagascar, et nous donne le point de vue de PILS sur cette expérience.

Zone centrale
DONNER LES MOYENS AUX ASSOCIATIONS DE POPULATIONS CLÉS

DONNER LES MOYENS AUX ASSOCIATIONS DE POPULATIONS CLÉS

Charlotte Dézé est Conseillère Régionale Santé à l’Ambassade de France à Antananarivo depuis 2017. Elle a participé au processus de mise en place du dépistage démédicalisé à Madagascar.