La tuberculose pédiatrique

Test
Date de publication : 18 03 2022
Zone centrale
Contenu du bloc

La tuberculose pédiatrique

La tuberculose pédiatrique reste un problème majeur de santé avec plus d’un million de nouveaux cas chaque année chez les enfants de moins de 15 ans. La mortalité est proportionnellement plus importante chez les enfants : s’ils pèsent pour 11% des nouveaux cas enregistrés en 2020, ils représentent 16 % des décès dus à la tuberculose.

L’accès au diagnostic et à la prise en charge de la tuberculose pédiatrique restent plus que jamais l’une des priorités.

Zone centrale
Visuel Cameroun

Cameroun | Améliorer le diagnostic et la prise en charge de la tuberculose des enfants vulnérables et déplacés.

Le projet « TB__PEC@2.0 : Accroître les résultats de la TB pédiatrique chez les enfants vulnérables, déplacés internes et des zones de conflits dans 21 Districts de santé au Cameroun » présenté par l’ONG For Impacts In Social Health (FIS) souhaite répondre à un enjeu majeur de santé publique au Cameroun : le diagnostic et la prise en charge de la tuberculose pédiatrique. En effet, près de 79 % des enfants de 0 à 14 ans touchés par la tuberculose ne sont pas diagnostiqués !

Le projet TB_PEC@2.0 a pour ambition de contribuer à la réduction de la morbidité, de la mortalité et des inégalités de genre chez les enfants vulnérables et déplacés internes en zone urbaine en améliorant l'accès à la prévention, au diagnostic et à la prise en charge de la TB pédiatrique dans 12 districts de santé au Cameroun d’ici 2024.

Il cible particulièrement les enfants vulnérables (filles et garçons) de 0 à 14 ans, et les déplacés internes dans les grands centres urbains. En effet, depuis près de quatre ans, le Cameroun est déchiré par un conflit en zone anglophone. Les affrontements entre des groupes armés indépendantistes et les forces de l'ordre au Cameroun ont fait plus de 3 000 morts et 700 000 déplacés.

Le porteur du projet pourra s’appuyer sur ces partenaires dans le cadre de sa mise en œuvre future avec notamment le Ministère de la Santé Publique (Direction de la Lutte contre la Maladie, les épidémies et les Pandémies), l’Instance de Coordination Nationale (ICN Cameroun), le Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT), l’ONG Femmes Santé et Développement (FESADE), le réseaux des OSC Réseau des Animateurs pour l’Education des Communautés (RESAEC) et l’association Save The Children Cameroun.

Femmes en Thaîlande

Afrique et Asie du Sud-Est | Améliorer le mode de dépistage de la tuberculose chez les enfants affectés par une pneumonie sévère 

Cette situation dramatique s’explique surtout par les difficultés à diagnostiquer précocement la maladie dans cette catégorie de population : les enfants ne présentent pas de signes cliniques et radiologiques spécifiques et ont bien souvent des formes particulièrement compliquées à détecter. A cela s’ajoutent les difficultés à obtenir, chez les plus petits, des expectorations de qualité pour procéder au diagnostic.

TB-Speed Pneumonia, financé par Expertise France via L’Initiative et par Unitaid, est un projet de recherche visant à la réduction de la mortalité infantile due à la TB grâce à des approches diagnostiques moins invasives et plus adaptées aux plus petits (diagnostic moléculaire sur selles et aspiration naso-pharyngées) et à la systématisation du dépistage précoce de la TB chez les enfants atteints de pneumonie sévère. Il existe en effet de plus en plus de preuves que la tuberculose est courante chez ces derniers, mais qu’elle n’est diagnostiquée qu’en cas de symptômes prolongés, d'échec des antibiotiques ou de présence d’un cas de tuberculose active dans leur entourage familial.

Les résultats de l’étude ont été présentés jeudi 21 octobre à la Conférence de l’Union 2021.

Au total, 2 570 enfants ont été inclus dans l'étude dans (1 401 dans le bras contrôle et 1 169 dans le bras intervention) entre mars 2019 et mars 2021, avec une interruption de 6 mois des inscriptions en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19. Dans l'ensemble, 87 (7,4 %) et 71 (5,1 %) des enfants ont été mis sous traitement antituberculeux dans les bras de contrôle et d'intervention, respectivement (p=0,012). L'analyse statistique a montré que l'intervention n'était pas associée à une diminution de la mortalité.

Bien que l'ajout systématique de la détection moléculaire précoce de la TB au standard de prise en charge de l'OMS chez les enfants atteints de pneumonie sévère n'ait pas entraîné de réduction de la mortalité, TB-Speed ​​Pneumonia a montré que le dépistage moléculaire sur des aspirations nasopharyngées et un échantillon de selles au moment de l'admission était faisable et pourrait entraîner une augmentation du nombre d'enfants diagnostiqués et traités pour la tuberculose. Il apporte des preuves supplémentaires sur l'acceptabilité, la faisabilité et la sécurité d'un tel prélèvement d'échantillons chez les enfants très vulnérables.

Plus d’informations sur le projet TB Speed : https://www.tb-speed.com/fr/