Journée mondiale de lutte contre la tuberculose
Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

Journée mondiale de lutte contre la tuberculose 2022

Test
Date de publication : 17 03 2022
Zone centrale
Contenu du bloc

Chaque année, le 24 mars est la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. Cette date marque le jour où, en 1882, le Dr Robert Koch a annoncé avoir découvert la mycobactérie responsable de la tuberculose, ouvrant ainsi la voie au diagnostic et au traitement de cette maladie.

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 66 millions de vies ont été sauvées depuis 2000 grâce aux efforts mondiaux visant à éradiquer la tuberculose ; alors que ces progrès étaient constants, la pandémie de COVID-19 a inversé des années de progrès mondiaux réalisés dans la lutte contre la tuberculose : c’est la première fois depuis 2005, que d’une année à l’autre on observe une augmentation du nombre de décès dus à la tuberculose (rapport mondial 2021 l’OMS). En 2020, 9,9 millions de personnes ont contracté la maladie et 1,5 millions de personnes en sont décédées.

La tuberculose reste la principale cause de décès chez les personnes vivant avec le VIH et est au cœur de la menace que représente la résistance aux antimicrobiens.

Zone centrale
Contenu du bloc

La pandémie de COVID-19 a annulé des années de progrès dans la lutte contre la tuberculose et la réduction du poids de la maladie.

L’Initiative soutient les acteurs de la lutte contre la tuberculose (TB). En 2018, L’Initiative décide de renforcer ses appuis et lance un appel à projets en recherche opérationnelle sur le thème de l’amélioration de la prévention, du dépistage et du traitement de la tuberculose.

Ainsi en 2021, L’Initiative a choisi de renouveler son appui spécifique contre la tuberculose et lance un appel à projets de recherches opérationnelles visant à améliorer la prévention et la prise en charge de la tuberculose auprès des populations les plus vulnérables tout en les impliquant dans la réponse. C’est ainsi la deuxième fois au cours des quatre dernières années que de L’Initiative choisit la tuberculose comme thématique principale de l’appel à projets « recherche opérationnelle ». Cela marque la volonté d’Expertise France de contribuer à accélérer le mouvement vers l’éradication de cette maladie.

Suite à l’appel à projet lancé en 2021, 3 projets de recherche opérationnelle ont été retenus sur la tuberculose, pour un montant global de 3,7 millions d’euros.

Retrouvez la tribune de Veronica Noseda au sujet de cet appel à projet, « Pour un monde sans tuberculose » : https://www.initiative5pour100.fr/actualites/article/pour-monde-sans-tuberculose-351  

Zone centrale
Contenu du bloc

Chiffres clés

Sur la période 2018-2021, plus de 44 % des projets et 32 % des assistances techniques (AT) soutenus par L’Initiative (soit 41 projets et 99 AT) comportaient au moins une composante en lien avec la tuberculose pour un montant engagé global de 55,25 millions d’euros. Parmi ces interventions, L’Initiative compte 35 assistances techniques et 11 projets exclusivement consacrés à la tuberculose, pour un montant engagé de 13,4 millions d’euros.

Les porteurs de projets sont essentiellement des acteurs de la société civile dont majoritairement des ONG internationales telles que le Centre Humanitaire des Métiers de la Pharmacie, la Croix Rouge française et Santé diabète mais également des instituts de recherche, universités… (Institut Pasteur, IRD,…) et des ONG locales.

Pour les projets concentrés exclusivement sur la lutte contre la tuberculose, 45,5 % des porteurs sont des instituts de recherche et  36,4 % sont des ONG locales. 

Les missions d’assistance technique de L’Initiative sont réparties sur les zones d’interventions géographiques suivantes : 28,6 % dans le Grand Sahel, 22,8 % en Afrique centrale, et respectivement 17,1 % dans le Golfe de Guinée et la zone des Trois Océans (Comores, Haïti, la république de Maurice, Madagascar). Cette répartition est en ligne avec les priorités de l’aide au développement française.

Entre 2018 et 2021, 347 experts ont été mobilisés pour les AT représentant 7 359 jours de travail réalisés dont 102 experts intervenant sur des missions d’assistance technique visant exclusivement la lutte contre la tuberculose pour 1 999 jours (précaution de lecture : il s’agit du nombre de jours cumulés réalisés. Ce chiffre est probablement sous-estimé).