The Global Fund  JB Russel  Panos
The Global Fund  JB Russel  Panos

Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2022

Test
Date de publication : 21 04 2022
Zone centrale
Titre du bloc
Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2022
Contenu du bloc

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme est l'occasion de souligner la nécessité d'investissements continus et d'un engagement politique durable en faveur de la lutte contre cette maladie. Au cours des 20 dernières années, 21 pays ont éliminé le paludisme (dont 10 ont été certifiés par l’OMS comme étant exempts du paludisme), et, dans les pays où le Fonds mondial investit, les décès dus au paludisme ont chuté de 45 %. Néanmoins, après des années de recul constant, le nombre de cas de paludisme repart à la hausse. La pandémie de COVID-19 a perturbé la lutte contre la maladie. Les financements stagnent et la résistance aux médicaments et aux insecticides progresse, ce qui entraîne un risque de résurgence de la maladie et menace les gains durement acquis.

L’objectif du Fonds Mondial est d’éliminer le paludisme d’au moins 35 pays d’ici 2030. Cependant, comme le parasite du paludisme évolue et la pharmaco-résistance augmente, il y a une nécessité de développer d’autres approches et des outils innovants.

Aux côtés du Fonds mondial et de ses partenaires dans les pays, Expertise France via L’Initiative fait front.

Le paludisme est une maladie humaine potentiellement mortelle causée par des parasites que transmettent les piqûres de moustiques anophèles femelles infectées. Il s’agit d’une maladie évitable et dont on peut guérir.

Titre du bloc
L’Initiative dans la lutte contre le paludisme
Contenu du bloc

Sur la période 2018-2021, dans l’ensemble des activités soutenues par L’Initiative, plus de 20 % des projets et 17 % des Assistances Techniques (AT) ont au moins une composante sur le paludisme pour un montant global engagé de 28,3 millions d’euros.

Parmi ces interventions, L’Initiative compte 5 projets et 19 AT exclusivement consacrés au paludisme, pour un montant engagé de 6,3 millions d’euros.

Parmi les projets centrés uniquement sur la lutte contre le paludisme, la répartition des projets est relativement égale entre le Grand Sahel, l’Asie du Sud Est, le Golfe de Guinée et l’Afrique Centrale. Ce sont surtout les instituts de recherche qui portent les projets (3 projets sur 5), suivis par les ONG locales et les institutions gouvernementales.

Sur cette même période, plus d’un tiers des AT ont été dédiées exclusivement à la lutte contre le paludisme pour un montant engagé de 2,41 millions d’euros (2018-2021). La répartition géographique reste inchangée, 32 % des AT  dans le Grand Sahel, 21 % en Afrique centrale, et 26 % dans le Golfe de Guinée. Pour les AT dédiées exclusivement à la lutte contre le paludisme, elles sont principalement réparties entre les programmes nationaux (43 %) et les CCM (37 %).

Plus globalement, 12 AT avaient comme composante la lutte contre les trois pandémies (paludisme, tuberculose et VIH), 22 sont des AT Renforcement des Systèmes de Santé (RSS) avec au moins une composante paludisme et, 193 experts ont été mobilisés pour les AT pour 4511 jours réalisés (cumulés) dont 53 experts intervenant sur des missions d’AT visant exclusivement la lutte contre le paludisme pour 1843 jours.

 

Journée mondiale de lutte contre le paludisme

 

Contenu du bloc

Chiffres clés

  • En 2020, on estimait à 241 millions le nombre de cas de paludisme dans le monde. Un peu plus de la moitié de tous les décès palustres dans le monde étaient enregistrés dans quatre pays africains : le Nigéria (31,9 %), la République démocratique du Congo (13,2 %), la République-Unie de Tanzanie (4,1 %) et le Mozambique (3,8 %).
  • La Région africaine de l’OMS supporte une part importante et disproportionnée de la charge mondiale du paludisme. En 2020, 95 % des cas de paludisme et 96 % des décès dus à la maladie ont été enregistrés dans cette région. Les enfants de moins de 5 ans représentaient, d’après les estimations, 80 % de l’ensemble des décès dus au paludisme dans la Région.
  • En 2020, l’OMS a dénombré, d’après les estimations, 241 millions nouveaux cas de paludisme et 627 000 décès liés au paludisme dans 85 pays

 

Sources : Organisation Mondiale de la Santé