AccueilL'engagement de la France › Le mot de l’Ambassadrice

Le mot de l’Ambassadrice

Ambassadrice chargée de la lutte contre le VIH/sida et les maladies transmissibles

 

Cette année encore, l’Initiative 5% s’est affirmée comme un partenaire clé du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme, en mobilisant une expertise de qualité et en apportant son soutien à de nombreux porteurs de projets dans les pays francophones.  

 

Je tiens à saluer le travail réalisé par les équipes d’Expertise France à travers l’Initiative 5%, essentiel à la mise en œuvre de la stratégie 2017-2022 du Fonds mondial et gage de l’engagement de la France. Cette action nous permet d’apporter un soutien spécifique aux pays francophones en matière de renforcement des systèmes de santé et d’appui aux populations en situation de vulnérabilité, deux sujets sur lesquels la France est particulièrement engagée.

 

L’année 2017 s’annonce quant à elle comme une année de transition pour l’Initiative 5%. En 2016, le Président de la république a annoncé le réengagement de la France auprès du Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme à hauteur de 1,080 milliards d’euros pour 2017-2019. Ce maintien s’accompagnera du passage de la part de notre contribution dédiée à notre mécanisme d’assistance technique, l’Initiative 5%, de 5 à 7% en moyenne sur le triennum.

 

S’ouvre parallèlement au sein du Fonds mondial une nouvelle période d’allocation, se traduisant par de nouvelles demandes de subventions de la part de la majorité des pays éligibles. Le travail de l’Initiative 5% dans cette phase sera crucial, comme par le passé, pour accompagner les instances de coordination nationales dans les pays francophones dans l’expression de leurs besoins et leurs demandes de financement. Il s’accompagnera d’un soutien à des projets de plus long terme, à travers le lancement de deux nouveaux appels à projets portant sur le renforcement des systèmes de santé à tous les échelons (communautaire au national) et l’accès aux soins pour les populations vulnérables.

 

La montée en charge de l’Initiative 5% offre l’occasion de mener à bien une réflexion stratégique et de faire le bilan de ces cinq premières années de fonctionnement. Afin d’accompagner cette évolution et la réflexion stratégique, le Ministère des affaires étrangères et du développement international a lancé une démarche d’évaluation stratégique de l’Initiative 5%, pour lequel un prestataire externe a été sélectionné. Cette évaluation d’une durée d’environ 8 mois (mars-octobre 2017), s’appuiera sur la consultation de l’ensemble des parties prenantes.

 

Ces travaux, associés au dynamisme et à la qualité des équipes de l’Initiative 5%, devrons nous permettre de relever les défis de cette phase de transition pour continuer d’apporter une expertise de qualité aux structures francophones et d’accompagner l’action du Fonds mondial dans ces pays.

 

 Michèle Boccoz

Ambassadrice chargée de la lutte contre le VIH / sida et les maladies transmissibles

 

Avril 2017

 

Lire le rapport d’activité 2015 de l’Initiative 5%.